Accueil

Bienvenue à Zanshin Aikido

Nous offrons les cours suivants:
  • Cours d'Aikido(1) pour adultes.
  • Cours d'Aikido pour débutants.
  • Cours d'Aikido privés.
  • Cours d'Iaido(2) pour adultes et enfants de 12 ans et plus.
  • Cours d'Aikido pour enfants de 6 ans et plus.
  • Cours Kikenkodo(3) pour adultes.

    • Note:
    • (1) Voie de l'harmonie.
    • (2) Voie de dégainer le sabre.
    • (3) Voie de la santé.
    Heures d'ouverture(1)
    LundiMardiMercrediJeudiVendrediSamediDimanche
    10H00 - 11H00Aikido
    11H00 - 12H00Aikido
    18H00 - 19H00Aikido
    pour débutant
    IaidoAikido
    pour débutant
    Iaido
    19H00 - 20H00AikidoAikidoAikidoAikido
    20H00 - 21H00AikidoAikidoAikidoAikido
      Note:
    • (1) Heures d'ouverture sont sujettes au changement sans préavis. En ce qui concerne l'horaire des cours privés, veuillez contacter Zanshin Aikido en se présentant sur place à nos heures d'ouverture ci-haut ou par tél. (514 887-8424) ou par courriel.
    Frais d'inscription(1)
    1 heure privée(2)1 cours1 mois3 mois6 mois1 an
    AikidoIaidoAikidoIaidoAikidoIaidoAikidoIaidoAikidoIaidoAikidoIaido
    18 ans et +70$70$15$10$95$50$270$140$515$270$910$480$
    12 à 17 ans45$45$60$35$170$100$325$190$575$335$
    Débutant(3) 18 ans et +200$
    Débutant(3) 12 à 17 ans130$
    Étudiant(e)(4) 25 ans ou moins45$45$200$
      Note:
    • (1) Les frais d'inscription sont sujets au changement sans préavis.
    • (2) Pour plus de détails concernant l'horaire et le prix en gros des cours privés, veuillez contacter Zanshin Aikido en se présentant sur place à nos heures d'ouverture ou par tél. (514 887-8424) ou par courriel.
    • (3) Vous pouvez seulement participer aux cours de 18H00 à 19H00 du lundi et mercredi.
    • (4) S'applique à toutes personnes inscrites à temps plein dans un établissement reconnu par le ministère de l'Éducation du Québec.
    Sensei Hoang-Thai Nhan (5<sup>e</sup> Dan)
    Sensei Hoang-Thai Nhan (5e Dan) :

    Sensei Hoang-Thai Nhan commença l'Aikido en 1985, entré dans le dojo Zanshin Aikido en 1987, pratiqué sous la direction de Sensei Donna Winslow et Sensei Jacques Forget. En 1996, ce dernier lui a délégué le dojo. Présentement Sensei Nhan a 5e Dan en Aikido et 1e Dan en Iaido.

    Sensei Sylvain Bouchard (2<sup>e</sup> Dan)
    Sensei Sylvain Bouchard (2e Dan) :

    Sylvain commença l'étude de l'Aikido en 1992 sous la supervision de Sensei Jacques Forget et ses élèves enseignants. Sa préoccupation principale demeure la recherche de la clarté par l'analyse des aspects mécaniques et principes physiques liés à l'exécution.

    Sylvain Rioux (1<sup>e</sup> Dan)
    Sylvain Rioux (1e Dan), aide-instructeur:

    Début en 1987 à Rimouski l'étude de l'Aikido avec le Sensei Omer Marquis. En 1997, il déménage à Montréal pour des raisons professionnelles et poursuit son entraînement avec Sensei Hoang-Thai Nhan. De 2010 à 2013, il s'est entraîné au dojo Agatsu à Montréal. Il est Shodan de la Kokon Ryu Aikido Renmai et du Hombu Dojo de Tokyo.

    Pour comprendre l'Étiquette du dojo, il faut d'abord savoir l'objectif de l'Aikido.

    Objectives de l'Aikido

        Au travers de sa pratique martiale, l'Aikido a pour objectif d'améliorer les relations entre les personnes en favorisant le développement harmonieux de chacun. Dans cette perspective, c'est à la valorisation mutuelle qu'il convient de s'employer et non à l'affirmation de soi au détriment de l'autre, et c'est la raison pour laquelle la compétition, qui glorifie le vainqueur, n'a pas sa place dans notre discipline.

        Qu’est –ce que Aikido veut dire ?
        Ai : union, unification, harmonie
        Ki : énergie vitale
        Do : voie, perspective, recherche
        Aikido : Voie de l’unification des énergies vitales.

        L'objectif de l'Aïkido est extrêmement vaste et ambitieux. Il ne faut donc surtout pas tenter de le réduire à un ensemble de techniques ou de trucs pour apprendre à se défendre à court terme (même si cet aspect est également pris en compte). Il convient au contraire de bien le considérer comme un engagement sur une voie ("DO" en japonais) qui suppose une recherche permanente et un souci constant de perfectionnement tant sur le plan technique, physique que mental ou relationnel.
        A ce titre, dans le cadre de la pratique, les rôles de Uke (celui qui attaque, qui subit la technique et chute) et de Tori (qui est attaqué et applique la technique) sont d'égale importance et doivent être abordés avec le même sérieux car ils constituent les deux faces indissociables de la situation qui nous sert de cadre d'étude.
        Dans cette même logique et conformément à l'objectif de la discipline, chacun doit s'efforcer de pratiquer avec le plus de partenaires possibles, représentants des types humains différents de par l'âge, le gabarit, le sexe ou le niveau technique. La tentation est souvent grande de ne travailler que par affinité, mais ce serait là limiter considérablement la portée de l'expérience que vous pouvez vivre dans le Dojo.

    Étiquette :

    1. En montant sur le tapis et en le quittant, vous devez saluer.
    2. Saluez toujours en direction du SHOMEN et du portrait du fondateur.
    3. Respectez vos instruments de travail. Le GI (tenue de pratique) doit être propre et en bon état, les armes rangées lorsqu'elles ne sont pas utilisées.
    4. Ne vous servez jamais d'un GI ou d'armes qui ne vous appartiennent pas.
    5. Quelques minutes avant la pratique, vous devez être réchauffé, assis en seïza, tous sur une même ligne. Ces quelques minutes permettent à votre esprit de faire le vide, de se débarrasser des problèmes de la journée et préparent à l'étude.
    6. Le cours commence et se termine par une cérémonie formelle. Il est essentiel d'être à l'heure pour y participer mais si vous arrivez en retard, vous devez attendre à côté du tapis jusqu'à ce que l'enseignant vous fasse signe de vous joindre au cours. Saluez en montant sur le tapis. Veillez aussi à ne pas perturber le cours.
    7. La façon correcte de s'asseoir sur le tapis est la position en seïza. Mais si vous êtes blessé au genou, vous pouvez vous asseoir en tailleur. N'allongez jamais les jambes et ne vous adossez pas au mur ou à un poteau. Vous devez être disponible à chaque instant.
    8. Ne quittez pas le tapis pendant la pratique sauf en cas de blessure ou de malaise.
    9. Quand le professeur montre une technique, vous devez rester assis en seïza et regarder attentivement. Après la démonstration, saluez un partenaire et commencez à travailler.
    10. Dès que la fin d'une technique est annoncée, arrêtez immédiatement votre mouvement, saluez votre partenaire et rejoignez les autres pratiquants assis en ligne.
    11. Ne restez jamais debout sur le tapis sans travailler. S'il le faut, restez en seïza en attendant votre tour.
    12. Si pour une raison ou pour une autre vous devez absolument poser une question au professeur, allez vers lui, ne l'appelez jamais : saluez-le avec respect et attendez qu'il soit disponible. Un salut debout suffit dans ce cas.
    13. Quand le professeur vous montre un mouvement en particulier pendant le cours, mettez-vous à genoux et regardez attentivement. Saluez-le lorsqu'il a terminé. Quand il corrige un autre pratiquant, vous pouvez vous arrêter de travailler pour regarder. Asseyez-vous en seïza et saluez de même.
    14. Respectez les pratiquants les plus gradés. Ne discutez jamais à propos de technique.
    15. Vous êtes là pour travailler, non pour imposer vos idées aux autres.
    16. Si vous connaissez le mouvement et que vous travaillez avec quelqu’un qui ne le connaît pas, vous pouvez le guider. Mais n'essayez pas de corriger si vous n'avez pas le niveau YUDANSHA (ceinture noire).
    17. Parlez le moins possible sur le tapis.
    18. Ne vous prélassez pas sur le tapis avant ou après le cours. Il est réservé à ceux qui désirent pratiquer.
    19. Le tapis devrait être balayé chaque jour avant les cours et en fin de journée. Chacun est responsable de la propreté du dojo.
    20. Il est interdit de manger, boire, fumer, mastiquer du chewing-gum sur le tapis et en dehors pendant la pratique ni sur le tapis à n'importe quel moment.
    21. Il est important d’avoir les ongles courts et le port des bijoux est à proscrire pendant la pratique. Cette règle est très importante car elle permet d’éviter certaines blessures.
    22. On dit habituellement "Onegaï shimasu" (littéralement : je vous fais une requête, s'il vous plaît) au moment du salut du début du cours et "Arigato gozaïmashita" (merci) en fin de cours.
    23. Il convient de faire son possible pour respecter l'harmonie du dojo et donner de la plénitude à la pratique.
    24. Dernier point et non le moindre, Vous êtes responsable de la sécurité de votre partenaire. Pratiquez avec votre partenaire et non sur votre partenaire.

        Bien qu'il y ait de nombreuses règles d'étiquette à assimiler, l’Aïkido est une pratique. Une grande régularité d’entraînement et la durée sont nécessaires pour en sentir les bienfaits, équilibre physique et mental, en appréhender la philosophie et pour bénéficier de son efficacité.

    Nos remerciements:
    • Le logo de Zanshin Aikido est conçu par Gérard Findji
    • L'enseigne en bois de Zanshin Aikido est conçu par Gérard Findji
    • La construction du nouveau dojo :
      • Équipe de démolition: Agnès B., Luc G., Marc-André L., Paulin B., Philips C., Slaj., Sylvain B., Sylvain R.
      • Équipe de construction: Gérald F., Sylvain B., Sylvain R.
      • Équipe de soutien: Mona H., Olivier N., Pascal N., Simon N.
    • Le site web est basé sur Bootstrap de Twitter.

        Zanshin Aikido a été fondé en 1985 par Sensei Jacques Forget (5e Dan) et Sensei Donna Winslow (4e Dan). À ce moment, le dojo était affilié à la Fédération ASU (Aikido School of Ueshiba) qui a été fondée par Shihan Mitsugi Saotome. Sensei Nhan s'est joint à Zanshin Aikido en 1987, il a participé, à plusieurs reprises, à des stages de Sensei Saotome, Sensei Ikeda, Sensei Tamura, Sensei Tissier, Sensei Yamada, Sensei Kanai, Sensei Muller, Sensei Norbelly....

        En 1996, Sensei Forget a confié le dojo à Sensei Nhan, qui était alors 3e Dan. Le dojo s'est situé au début sur la rue Bordeaux, Montréal dans un local d'une ancienne usine Cadbury, puisqu'il est déplacé au CEGEP Rosemont, puis sur la rue St-Zotique, puis au CEGEP Maisonneuve.

        En début 2008, le dojo a quitté la fédération ASU avec l'approbation du Shihan Saotome, par la suite Sensei Nhan a demandé à Shihan Tissier pour se joindre à son organisation. C'est ainsi, en fin de l'année 2008, Zanshin Aikido est officiellement affilié à Cercle Tissier. Par la même année, Sensei Nhan commençait la construction de son propre dojo, et après 5 longues années de travaux avec l'aide de nombreuses personnes, le nouveau dojo, finalement, a vu le jour au mois d'octobre 2013, l'inauguration est faite par Sensei Norbelly avec la participation de nombreux pratiquants d'Aikido de Zanshin Aikido, pratiquants venant de France, pratiquants venant du dojo Aikido Sherbrooke, Mc-Gill Aikido, Sanso, Shoshin Aikido ainsi que Dominique C. et Suzanne B.

    Affiliation

    Shihan Christian Tissier (7<sup>e</sup> Dan)
    Shihan Christian Tissier (7e Dan) :

    Sensei Christian Tissier a commencé l'Aikido en 1962, à l'âge de 11 ans. Il a pratiqué auprès de grands maîtres d'Aikido tels que Doshu, Sensei Yamaguchi, Sensei Saotome et Sensei Osawa. Il a fondé le Cercle Tissier en 1976. En janvier 1998, Sensei Tissier a reçu son 7e Dan des mains du Doshu Kisshomaru Ueshiba.

    Sensei Pascal Norbelly (6<sup>e</sup> Dan)
    Sensei Pascal Norbelly (6e Dan) :

    Invité régulièrement à conduire des stages chez nous, Sensei Pascal Norbelly a commencé l'Aikido en 1975 avec Sensei Bernard Palmier. À partir de 1978, il poursuiva son cheminement avec Sensei Christian Tissier, et ce jusqu'à maintenant. Il a aussi pratiqué auprès de grands maîtres d'Aikido tels que Sensei Yamaguchi, Sensei Saotome et Sensei Endo. En 2005, il a reçu son 6e Dan.

    Évènement

    Historique

    O-Sensei, Morihei Ueshiba, le fondateur de l’Aïkido
    O-Sensei, Morihei Ueshiba (1883 - 1969), le fondateur de l’Aïkido :

    L’Aïkido a été fondé par maître Morihei Ueshiba qu’on appelle respectueusement O-Sensei (grand maître). Né le 14 décembre 1883 à Tanabe au Japon, il a pratiqué le Ju-Jitsu du maître Tozawa et le Ken-Jutsu de Shinkage Ryu. Plus tard, il a étudié le sabre de l’école Yagyu sous la conduite du maître Nakaï. Engagé dans l’armée en 1903, il devint un expert particulièrement en Juken-Jutsu (combat à la baïonnette). En février 1915, il a rencontré le maître Sokaku Takeda et ce dernier décida de lui enseigner les techniques secrètes de Daitoryu. En novembre 1919, il a rencontré un grand maître spirituel: Wanisaburo Deguchi. Cette rencontre fut vital pour son développement spirituel plus tard. Au retour de la Mongolie, Maître Ueshiba reprit avec plus d’intensité ses recherches sur le Budo. C’est à cette époque qu’il comprit que le vrai Budo n’est pas de vaincre un adversaire par la force, mais de garder la paix en ce monde, d’accepter et de favoriser l’épanouissement de tous les êtres. Il s’installa en avril 1931 à Wakamatsu-cho, dans le Kobukan dojo. Pendant les années de guerre, maître Ueshiba se retira à Iwama. En 1948, Kobukan a changé de nom pour Aïkikaï et c’est à cette époque que naquit la forme moderne de l’Aïkido. En 1967, son fils, maître Kisshomaru Ueshiba, devient Directeur général de la Fondation Aikikai. Le vénérable maître s’éteignit le 26 avril 1969, à l’âge 86 ans.

    Contact

    Adresse :
    7622, ave. de Châteaubriand
    Montréal, Québec, H2R 2M1
    Canada


    Courriel :
    zanshinaikido@hotmail.com
    Métro :
    Descendre à la station Jean-Talon, puis prendre la sortie Châteaubriand, une fois que vous êtes sur la rue Châteaubriand, tournez à gauche et marchez le long de la rue jusqu'à ce que vous arrivez au 7622 Châteaubriand. Le dojo se trouve à environ 7 minutes de marche du métro Jean-Talon.
    Réseaux sociaux de Zanshin Aikido :
  • Facebook
  • Google+
  • Twitter
  • Téléphone :
    (514) 887-8424
    Autres liens utiles :